Aller au contenu principal
Accueil \ Services Aux Usagers \ Etudes Publications \ ETAT DU SECTEUR PRIVE AU BURKINA FASO EN 2019

Flash info

ELECTIONS CONSULAIRES 2021 : Consultez la liste électorale définitive sur ce lien: https://www.cci.bf/?q=fr/actualites/consultez-la-liste-%C3%A9lectorale-d%C3%A9finitive-ici

ETAT DU SECTEUR PRIVE AU BURKINA FASO EN 2019

Le secteur privé burkinabè a été marqué en 2018 par un contexte économique contrasté. En effet, si au niveau mondial l’activité économique a connu une baisse de son dynamisme, elle a été relativement plus porteur au niveau sous-régional et national. Ainsi, en dépit du contexte social et sécuritaire difficile, le rythme du taux de croissance économique s’est établi à 6,8% en 2018 après 6,3% en 2017, tiré essentiellement par le secteur primaire. Cependant, l’activité économique marquera un recul en 2019 avec un taux de croissance prévisionnel de 6,0% en recul de 0,6 point de pourcentage par rapport à 2018.

En 2019, 13 137 entreprises ont été créées après 12 511 en 2018, soit au hausse de 5% par rapport aux créations enregistrées en 2018.

La contribution du secteur privé à la mobilisation des recettes fiscales et douanières est estimée à 1 500,1 milliards de francs CFA en 2019 après 1 400 milliards de francs CFA en 2018 et 1 248,1 milliards de francs CFA en 2017.

Aussi, malgré les prévisions de faible performance en termes de croissance économique, le secteur privé s’est avéré plus performante en matière d’attraction des investissements en 2019. La formation brute du capital fixe du secteur privé est estimée à 718,0 milliards de FCFA en 2019 soit une variation absolue de +94,10 milliards par rapport à 2018 (623,9 milliards de FCFA). Les IDE nets se situeront à 112,1 milliards de FCFA en 2019, en légère hausse par rapport à 2018 ou ils étaient de 111,5 milliards de FCFA. Toutefois, les investissements de portefeuille connaitront un repli en 2019 pour se situer à 113,4 milliards de FCFA après une hausse importante en 2018 (150,2 contre 112,4 et 7,9 milliards de FCFA en 2017 et 2016 respectivement).

Lire la suite en téléchargeant le rapport

Document à télécharger: