Aller au contenu principal
Accueil \ Actualites \ Le Bureau consulaire échange avec la presse

Flash info

"EcoMédias 2021": 23 avril 2021 à 9 H GMT, date limite de dépôt des dossiers de manifestation d'intérêt. Infoline: 70 25 83 51/ 70 65 28 38

Le Bureau consulaire échange avec la presse

(Ouagadougou, 02 mars 2021)

Le Bureau de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF) a animé sa traditionnelle conférence de presse de début d’année.

Exercice de redevabilité vis-à-vis du secteur privé et de l’opinion publique dans son ensemble, ce rendez-vous avec la presse a essentiellement porté sur le bilan des activités réalisées par l’Institution en 2020 et la présentation des acquis de la Mandature qui entame sa cinquième année.

Entouré des membres du Bureau consulaire et du personnel administratif, M. Mahamadi SAVADOGO, Président de la CCI-BF, a indiqué dans sa déclaration liminaire que l’année 2020 a été singulièrement éprouvante pour le Burkina Faso et son économie qui ont dû faire face à la fronde sociale, à l’insécurité et à la pandémie de la Covid-19. Ces facteurs internes, a- t-il précisé, ont été exacerbés par la conjoncture économique sous- régionale et internationale marquée par une récession tant redoutée. En effet, alors que le taux de croissance était initialement attendu à 6,3%, il a été drastiquement réduit à seulement 2%. Cela a négativement impacté le secteur privé et partant la Chambre de Commerce et d’Industrie qui a dû redéfinir ses priorités axées principalement sur le maintien des investissements essentiels, à l’accompagnement des entreprises vers la résilience et au développement d’initiatives en vue de la relance économique post Covid-19.

Le président de l’Institution consulaire a ensuite présenté les performances du secteur privé réalisées en 2020 en dépit des effets néfastes de la Covid-19. 1 439,6 milliards de francs, c’est la contribution du secteur privé à la mobilisation des recettes fiscales et douanières. En ce qui concerne les investissements directs étrangers nets, ils se sont situés à 172,8 milliards de FCFA contre 113,7 milliards de FCFA en 2019. Ce dynamisme a suscité la création de 15 643 nouvelles entreprises contre 13 137 nouvelles entreprises en 2019.

Au titre des activités propres de la CCI-BF, les plus importantes sont :

- La poursuite des travaux d’extension et de réhabilitation du port sec de Bobo-Dioulasso pour un coût d’environ 10 milliards de francs CFA ;

- L’avancée notoire du processus de mobilisation du terrain pour la réalisation du port sec multimodal de Ouagadougou ;

- La construction des sièges des Délégations consulaires régionales ;

- L’achèvement des travaux de construction du parking dédiés aux gros porteurs à Akassato en République du Bénin dont nous envisageons l’inauguration au cours de ce premier semestre ;

- Le renforcement de l’offre de formation professionnelle à travers la construction d’un campus consulaire, l’ouverture de l’Ecole Burkinabè des Affaires (EBA) et le lancement de masters spécialisés en santé, transports et logistique ;

- L’opérationnalisation de notre institution de microfinance, SAFINE SA, dont le lancement officiel des activités est prévu pour le vendredi 5 mars prochain ;

- Le lancement des activités du projet « Archipelago mangue Burkina Faso » et du Programme d’appui à la compétitivité en Afrique de l’Ouest-volet Burkina Faso (PACAO) ;

- La relance de l’exportation de la mangue par fret aérien à partir de Bobo-Dioulasso ;

- La gestion des effets de la Covid-19 à travers une contribution financière de plus de 500 millions de F CFA et la réalisation d’études assorties de recommandations en vue de la relance économique ;

- L’organisation de la 3ème Rencontre nationale du Cadre de concertation et d’orientation pour le dialogue Etat- Secteur Privé (CODESP) ;

- L’animation économique et le renforcement de la gouvernance consulaire.