Aller au contenu principal
Accueil \ Actualites \ Le MICA pour des élections libres et apaisées

Flash info

ELECTIONS CONSULAIRES 2021 : résultats définitifs par région sur ce lien: https://www.cci.bf/?q=fr/actualites/r%C3%A9sultats-d%C3%A9finitifs-des-%...

Le MICA pour des élections libres et apaisées

RENOUVELLEMENT DES INSTANCES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE DU BURKINA FASO: le scrutin prévu pour le dimanche 14 novembre prochain

Fidèle à ses valeurs et à sa tradition démocratique qui lui valent onze (11) mandatures depuis sa création le 11 juin 1948, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF) amorce une nouvelle ère de son histoire avec la tenue, le 14 novembre 2021, du scrutin devant conduire au renouvellement de ses instances.

Le souci d’organiser des élections inclusives et transparentes nous a amené à engager une relecture du régime électoral sous le prisme de la prise en compte des préoccupations des acteurs et d’une volonté de corriger les insuffisances constatées lors des dernières élections consulaires de 2016. C’est ainsi qu’un comité de pilotage a été mis en place pour assurer le suivi et la validation de l’étude réalisée par un Cabinet indépendant.

Selon une démarche participative et inclusive, la relecture du régime électoral a associé plusieurs chefs d’entreprises, associations et groupements professionnels du secteur privé des 13 régions du pays. A l’issue des consultations, le projet de décret portant approbation du régime électoral de la CCI-BF a été adopté par le Gouvernement au cours du Conseil des Ministres du 24 février 2021.

Signé le 1er avril 2021, le Décret n°2021-0195/PRES/PM/MATD/MINEFID/MICA/MJDHPC portant approbation du régime électoral de la CCI-BF a consacré neuf (09) innovations dont les plus importantes sont :

- la redéfinition et la classification des sous-catégories professionnelles ;

- la suppression du poste de délégués régionaux ;

- l’identification de la province comme circonscription électorale en lieu et place de la région administrative ;

- la fixation d’une condition de non débiteur de la CCI-BF à l’égard des candidats ;

- l’institution du paiement d’une contribution forfaitaire à l’organisation des élections consulaires dont devra s’acquitter chaque candidat.

Les réformes introduites visent à renforcer la légitimité et la représentativité des milieux d’affaires en ouvrant la voie au renouvellement démocratique des instances consulaires de la CCI-BF.

C’est ainsi que le 16 juillet 2021 est intervenu le lancement officiel du processus électoral dont la première étape a consisté en l’animation, du 19 au 28 juillet 2021, d’une cinquantaine de sessions d’information sur toute l’étendue du territoire national dans le but d’informer le plus largement possible, les chefs d’entreprises sur les enjeux et l’importance des présentes élections.

Il s’en est suivi le recensement électoral effectué du 02 au 22 août 2021. Cette étape charnière de l’enrôlement a permis de recueillir 20 141 dossiers de demande d’inscription sur l’ensemble des 13 régions. Après examen et analyse desdits dossiers, 2 040 dossiers ont été invalidés (soit 10,1 % des inscrits), et 18 101 inscriptions validées sur la liste électorale définitive soit 89,9 % des inscrits.

A l’issue de la période de réception des dossiers de candidature fixée du 08 au 20 octobre 2021, 300 dossiers de candidatures ont été reçus sur l’ensemble des 45 provinces. Après examen par la Commission d’Organisation des Elections Consulaires, seulement 05 dossiers ont été invalidés portant ainsi les listes des candidats à un effectif 295 soit 98,33% pour 170 sièges à pourvoir.

Ces taux satisfaisants traduisent un réel engouement des acteurs du secteur privé pour ce scrutin. Il me plait donc de leur traduire ma reconnaissance et mes félicitations pour l’intérêt particulier porté au processus électoral de la CCI-BF.

Pour mener ce processus à bien, d’importantes ressources tant humaines, matérielles que financières ont été mobilisées. C’est pourquoi, je traduis ma reconnaissance aux membres des organes chargés de l’organisation du scrutin, aux Gouverneurs et Secrétaires Généraux de Régions, aux Haut- Commissaires et à toutes les personnes ressources qui s’investissent pour un aboutissement heureux de ce processus électoral. A toutes et à tous, j’exprime la gratitude du Gouvernement et de mon département.

Je suis convaincu que le scrutin contribuera à la consolidation des acquis de l’institution consulaire et du secteur privé dans son ensemble. Et l'issue du processus permettra de renforcer le leadership de la Chambre de Commerce et d’Industrie, acteur majeur du développement économique et social de notre pays.

A l’endroit des candidats postulant pour les 170 sièges de l’Assemblée Générale de la CCI-BF, je formule à chacun d’eux, mes vœux de plein succès. En outre, je réitère mon appel au calme, au dialogue ainsi qu’au respect mutuel en vue d’un scrutin libre, apaisé et démocratique.

J’invite donc tous les électeurs à prendre d’assaut les 81 bureaux de vote qui s’ouvriront le dimanche 14 novembre, de 7H à 16H, pour exercer leur droit de vote et ainsi, participer activement à l’animation de la vie économique du Burkina Faso. Par-dessus tout, agissons dans la sérénité en privilégiant le dialogue, la concertation et l’intérêt commun.

Bonne chance à tous les candidats !

Ensemble, pour un secteur privé burkinabè plus dynamique et prospère !

 

Harouna KABORE

Ministre de l’Industrie,

du Commerce et de l’Artisanat