Aller au contenu principal
Accueil \ Actualites \ Bilan de la Mandature 2016- 2021

Flash info

ELECTIONS CONSULAIRES 2021 : résultats définitifs par région sur ce lien: https://www.cci.bf/?q=fr/actualites/r%C3%A9sultats-d%C3%A9finitifs-des-%...

Bilan de la Mandature 2016- 2021

Les élus consulaires satisfaits des performances de l’Institution

Sous la présidence de Monsieur Mahamadi SAVADOGO, le Bureau Consulaire de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF) a tenu, le jeudi 28 octobre 2021 à Ouagadougou, sa 24ème session ordinaire de la Mandature 2016- 2021.

Après l’adoption du procès- verbal de la précédente réunion, les membres ont examiné et adopté respectivement le programme d’activités 2022 et le budget de l’Institution.

La réunion du Bureau consulaire a été suivie de la 13ème Assemblée Générale ordinaire. L’un des points majeurs évoqués au cours de cette plénière a été le bilan provisoire de la Mandature 2016- 2021. De ce bilan, l’on retient que la mise en œuvre du Plan Stratégique de la Mandature (PSM) s’est faite de façon satisfaisante nonobstant la conjoncture économique mondiale peu favorable et le contexte national difficile. Le taux d’exécution physique, au 30 juin 2021, du PSM est de 76,3% pour plus de 120 milliards de francs CFA mobilisés en vue de la mise en œuvre des programmes annuels d’activités.

Durant cette période, les instances consulaires chargées de la gouvernance de l’Institution se sont régulièrement réunies (24 sessions du Bureau Consulaire, 13 réunions de l'Assemblée Générale, 281 sessions des Assemblées Consulaires Régionales et 178 réunions des Commissions spécialisées).

Les grands projets d’investissements initiés au cours de la Mandature sont, entre autres :

- l’extension et la réhabilitation du port sec de Bobo-Dioulasso pour près de 10 milliards de francs CFA avec un taux de réalisation moyen de 58% en fin octobre 2021 ;

- la réalisation du port sec multimodal de Ouagadougou dont la délimitation du site, le recensement et la sensibilisation des populations touchées par le projet sont achevés. La mise en œuvre du projet démarrera bientôt ;

- la réalisation d’un campus consulaire pour un coût total de près de 4 milliards de francs CFA qui servira de technopôle pour la formation professionnelle initiative et continue ;

- la construction des sièges des Délégations Consulaires Régionales (DCR) dans huit régions (Boucle du Mouhoun, Cascades, Est, Centre- nord, Centre- sud, Plateau central, Sahel, Sud- ouest,);

- la construction et la mise en exploitation effective d’un parking pour véhicules poids lourds à Cotonou (Bénin) précisément à Akassato pour 2,5 milliards de francs CFA, etc.

Dans le but d’apporter une contribution substantielle aux besoins de financement des PME, la société de microfinance dénommée « SAFINE S.A » a été rendue opérationnelle avec un capital de 2 milliards de F CFA. En outre, un dispositif de prêts d’honneur a été mis en place dans toutes les Délégations consulaires régionales avec une dotation initiale de 260 millions de francs CFA pour les micro-crédits sans intérêt et sans garantie. A cela, il faut ajouter la mise en œuvre du Projet d’Appui à la Transformation Industrielle (PATI) qui a abouti à la sélection de 11 lauréats pour un budget de plus de 64 millions de francs CFA.

Dans le cadre de la riposte nationale face à la pandémie de la Covid-19, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso a mobilisé des ressources matérielles et financières de plus de 530 millions de francs CFA.

Au titre du développement du capital humain, l’Institution consulaire s’est investie pour la formation de plus de 4 600 apprenants dans ses différents centres de formation, l’information et la sensibilisation d’environ 30 542 acteurs économiques sur des thématiques d’intérêt et l’alphabétisation économique de 1 800 personnes. En partenariat avec l’Ecole Française des Affaires, le Centre Africain d'Etudes Supérieures en Gestion et Toulouse Business School, l’Ecole Burkinabè des Affaires (EBA) a vu le jour avec pour vocation d’offrir des formations de niveau Masters en Supply chain et Achats, et en Management des structures de santé. Aussi, convient-il de mentionner la création de l’Académie Internationale pour la Gouvernance et le Leadership Economique (AIGLE) dont la mission principale est de promouvoir la gouvernance d’entreprise auprès des dirigeants, administrateurs et hauts cadres des entreprises publiques et privées.

Sur le plan de la diplomatie économique, les actions de l’Institution ont été orientées vers des pays à fort potentiel économique. Ainsi, 35 missions commerciales ont été organisées au profit de 1 024 hommes d’affaires à l’occasion d’évènements économiques majeurs tels que la TICAD 7 à Yokohama au Japon, le premier forum économique Chine-Afrique à Changsha, le forum Russie-Afrique à Sotchi, le forum d'affaires Turquie-Burkina Faso, le forum AFRICALLIA à Abidjan, le forum d’affaires du Traité d’Amitié et de Coopération entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, etc.

Bénéficiant de la confiance de ses partenaires, la CCI-BF a assuré la mise en œuvre de projets d’appui aux entreprises en l’occurrence :

- le Programme d’appui à la compétitivité en Afrique de l’Ouest-volet Burkina Faso (PACAO) doté d’un budget de 5,5 milliards FCFA pour l’accompagnement des chaînes de valeurs huilerie, miel et services du solaire ;

- le projet « Archipelago mangue Burkina Faso » pour 400 millions de F CFA destiné à l’amélioration de l’employabilité des jeunes, des femmes et des migrants de retour par le développement de la filière mangue ;

- le Projet Expertise France pour « l’amélioration de l’employabilité de 150 jeunes, femmes, filles mères déplacés dans 05 communes de la région du Nord » ;

- le Projet Emploi des Jeunes et Développement des Compétences (PEJDC) financé par la Banque Mondiale pour la mise en œuvre de formations à la demande des entreprises (3 000 jeunes ont été formés dont 70% insérés auprès des entreprises) ;

- le Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel(PRAPS-BF) pour la formation et l’insertion professionnelle de 350 jeunes et femmes issus des ménages des agro-pasteurs ;

- et le Projet d’appui à la Résilience des entreprises des Jeunesdans les pays du G5 Sahel (PAREJ G5 SAHEL) destiné à la formation technique et managériale de 100 entreprises de jeunes en vue d’améliorer leur efficacité.

Au regard donc de ce bilan provisoire et non- exhaustif, les membres consulaires se sont félicités de l’important rôle qu’a joué la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso, porte-voix du secteur privé burkinabè.

A l’unanimité, ils ont salué le processus électoral en cours et invité les acteurs concernés à récupérer leurs cartes d’électeurs afin d’exercer leur droit de vote le 14 novembre prochain.

Ouagadougou, 02 novembre 2021

 

CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE DU BURKINA FASO, Avenue de Lyon, 01 BP 502 Ouagadougou 01
Tél : +226 25 30 61 14 /15- 25 36 12 66/ 67- Fax : +226 25 30 61 16
E-mail : dic@cci.bf;  - Site web : www.cci.bf