Aller au contenu principal
Accueil \ Elus \ Elu de la semaine

Elu de la semaine

M. Madou HEMA
M. Madou HEMA, Président de la Délégation Consulaire Régionale des Cascades

Bientôt sexagénaire, M. Madou HEMA est natif de Banfora.

Après la classe de CE2, il abandonne les bancs pour se lancer dans la vie active sans un appui quelconque. Ainsi, il mûrit l’idée d’exercer une activité commerciale avec un fonds de commerce de 60 000 FCFA constitué au prix d’un dur labeur de trois (3) ans comme ouvrier agricole dans les exploitations rizicoles.

En 1981, il démarre alors son activité commerciale en s’installant devant la cour familiale où il vend de petits articles tels que la cigarette, le sucre, les boîtes d’allumettes et du savon.

Jeune commerçant à l’époque, Madou HEMA était un amoureux du ballon rond. Il conciliait parfaitement son activité professionnelle et le football, en vendant dans la journée et se rendant les soirs au terrain de sport pour s’entrainer avec l’équipe NANOUNA de Banfora au sein de laquelle il évoluait au poste de gardien de but. 

En 1982, il est recruté comme convoyeur saisonnier à la SOSUCO. Cette nouvelle activité professionnelle ne l’a pas empêché de poursuivre son petit commerce et le football qu’il a décidé d’abandonner en 1987. Son ardeur au travail lui a valu d’être promu à la section « irrigation » dans les champs de canne à sucre après neuf (09) mois passés au poste de convoyeur.

Animé d’un désir ardent de réussir, Madou HEMA a eu l’idée d’augmenter son fonds de commerce par l’épargne constituée sur la base de son salaire à la SOSUCO.

En 1989, avec l’aide d’un maçon, il construit une maisonnette qui lui servait de boutique et confectionne lui-même les étagères pour y classer les marchandises. Il fermait sa petite boutique à ses heures de travail pour se rendre à la SOSUCO et, de progrès en progrès, il est affecté à l’entretien (lieu où on coupe la canne à sucre). « J’avoue que le travail à la SOSUCO m’a beaucoup aidé ; j’ai économisé mon salaire pour développer mon commerce. J’ai fait mon premier voyage à Bobo-Dioulasso juste avant la dévaluation avec 200 000F CFA pour approvisionner ma boutique en marchandises et il me restait après mes achats, la somme de 3 000F CFA ».

Quelques années plus tard, son commerce prospère et il s’associe à un ami pour importer du ciment de la Côte-d’Ivoire. En 1993, il s’est imposé dans la vente du ciment et sera le premier distributeur du ciment « DIAMOND CEMENT Burkina » à Banfora. Aujourd’hui, il excelle dans la vente des matériaux de construction et emploie une quarantaine d’agents.

Opérateur économique de renom dans la région des cascades, Madou HEMA ne met pas tous ses œufs dans le même panier. En effet, depuis 2016, l’homme s’est lancé dans l’agrobusiness, secteur dans lequel il ambitionne réaliser des performances inégalées dans la production céréalière (3,5 tonnes de céréales par ha).

Père de plusieurs enfants, il s’est occupé en bon père de famille de leur éducation, leur scolarisation dans différentes filières de formation tels que l’ingénierie des ponts et chaussées, le management, la gestion.  Certains de ses enfants travaillent à ses côtes et d’autres évoluent à l’étranger comme au Canada et au Maroc. Ses épouses travaillent également au sein de l’entreprise et cela constitue une relève pour lui.

Président de la Délégation Consulaire Régionale des Cascades, Monsieur HEMA est un opérateur économique dévoué, passionné et socialement ouvert, malgré son caractère réservé. 

QULEQUES DESTINCTIONS

  • Chevalier de l’ordre du mérite de la santé et de l’action sociale -2019 ;
  • Chevalier de l’ordre de mérite Burkinabé – 2015 ;
  • Certificat de reconnaissance de JCI BANFORA-CASCADES pour son engagement et son soutien – 2016 ;
  • Certificat de reconnaissance de INNER WHEEL CLUB BANFORA pour son engagement sa disponibilité et son appui matériel et financier – 2016-2017