• Français
  • English

12/04/2017: Le Bureau Consulaire de la CCI-BF en pourparler avec le Maire de la Commune de Ouagadougou

Les membres du Bureau Consulaire de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Burkina Faso (CCI-BF) ont été reçus en audience par Armand Roland Pierre BEOUINDE, Maire de la commune de Ouagadougou.

Chaleureusement accueillie au sein de l'Hôtel de ville, la Délégation de la CCI-BF était conduite par son Président, Mahamadi SAVADOGO.

"Je voudrais m’acquitter d’un agréable devoir, en traduisant les félicitations de la Communauté des affaires, d’une part à tous les membres du Conseil municipal, et d’autre part à vous Monsieur le Maire, pour votre élection à la tête de la belle et prestigieuse ville de Ouagadougou !", a dit Mahamadi SAVADOGO en introduction de son speech.

Après avoir présenté les membres du Bureau Consulaire, le Président a présenté au Maire les projets majeurs que la CCI-BF entend réaliser dans la ville de Ouagadougou au bénéfice des opérateurs économiques. Il s'agit en l'occurrence de :
- la construction du futur port sec de Ouagadougou ;
- l’aménagement d’un site en marché pour les véhicules d’occasion avec un guichet unique favorisant les opérations de dédouanement et d’immatriculation ;
- et l’aménagement d’un marché en faveur des commerçantes des fruits et légumes de la gare ferroviaire.

En réponse le Maire a salué la démarche de l'Institution consulaire et la pertinence des projets qu'elle nourrit. Il s'est montré disponible et a profité de l'occasion pour présenter, en retour, les grands projets du Conseil municipal dont la mise en œuvre nécessitera le concours des hommes d'affaires. Ces projets conçus dans le modèle Partenariat Public-Privé (PPP) sont regroupés dans un porte-feuille estimé à environ 370 milliards de F CFA. "Une table-ronde des partenaires sera bientôt organisée et nous associerons la CCI-BF au financement de ces projets", confirme le Maire.

En tant que porte-parole institutionnel des milieux d'affaires burkinabè, la délégation de la CCI-BF s'est intéressée au projet de révision des coûts de location des boutiques et autres infrastructures marchandes de la ville de Ouagadougou, sujet qui alimente l'actualité en ce moment. Sans ambages, le Maire répondra qu'aucun acte officiel n'a été pris dans ce sens. "Il s'agit d'un processus qui suit encore son cours. Les résultats issus des travaux du Comité ad' hoc chargé d'étudier la question ne sont même pas encore parvenus à la plénière du Conseil Municipal pour adoption", précise-t-il. Assurance a été donnée à la délégation que le processus est conduit de façon participative (avec les commerçants occupant les boutiques dans les différents marchés) et inclusive (avec tous les maires d'arrondissements siégeant au sein du Comité ad' hoc).

Les perspectives de collaboration entre la CCI-BF et la Mairie sont bonnes. Et les deux parties ont décidé de mettre en place un cadre permanent de concertation.

La CCI-BF, un investissement toujours renouvelé au service des entreprises!

 

Publications

LETTRE DE VEILLE N°56, MARS 2017

Observatoire du commerce extérieur

Découvrez la liste des accord et traités bilatéraux signés par le Burkina Faso depuis 2008.

Partenaires